Comment pratiquer le sauna pour avoir un maximum de bienfaits ?

Détox

Le sauna est un rituel bien-être originaire de Finlande. Nous le connaissons tous mais connaissez-vous le protocole du sauna naturopathique  ?  Il permet une détoxification de votre corps, une profonde relaxation et favorise le sommeil.
Dans cet article, je vous propose de découvrir les étapes du protocole naturopathique.
Après lecture de ce post, l’art du sauna naturopathique n’aura plus aucun secret pour vous !

 

Le sauna naturopathique est une pratique qu'affectionne particulièrement les naturopathes car il sollicite les glandes sébacées et sudoripares permettant d’éliminer nos déchets de nature cristalloïde ET colloïdale grâce à la thermorégulation du corps par la sueur. Elle présente l'avantage de détoxifier le corps à moindre effort. 

Le sauna naturopathique se pratique dans une cabine sèche et chaude, idéalement à une température 90°C avec une hygrométrie de 35%, ainsi la sudation peut se déclencher. La sudation est le processus qui permet à votre corps de se maintenir à 37°C. Vous ne trouverez pas de pierre et d’eau dans un sauna naturopathique sauf dans les pays nordiques ou l’hydrométrie est très basse. Si l’air est saturé par excès d’humidité, notre corps ne pourra pas transpirer et la température interne va augmenter (principe du hammam).  Le corps n’étant plus refroidi, cela entraine une fatigue du cœur. Rappelez-vous, notre objectif est de suer. 

L’idéal est de pratiquer le sauna naturopathique avec le ventre vide (l’énergie nécessaire à la digestion est détournée pour amener le sang à la périphérie et suer).

L'objectif du sauna naturopathique

L’objectif du sauna naturopathique est de faire bouger les liquides de votre corps permettant de :

  • désintoxiquer l’organisme (éliminer les toxines) par l’élimination des sels usés et des toxiques grâce aux sécrétions des glandes cutanées.
  • revitaliser le système nerveux et glandulaire grâce à une relaxation profonde. L’énergie circule mieux dans le corps et contribue à l’équilibre psycho-émotionnel. Il procure une sensation de légèreté, de propreté extérieur et intérieur, de mieux-être et favorise le sommeil. Il permet de se relaxer et une détente musculaire. 
  • dilater les capillaires entraînant une réduction de la pression dans les gros vaisseaux. Le rythme du cœur s’accélère, il bat plus vite mais moins fort, soulagé par le réseau périphérique cutané.

« Vérifier avec votre naturopathe que vous avez une vitalité suffisante et que votre peau le permette. Si votre peau n’est pas encore prête, pas d’inquiétude, il y a l'enveloppement aux l’huiles essentielles pour préparer votre peau au sauna naturopathique. »

Un protocole simple en 4 étapes

Les 4 étapes du sauna naturopathique à respecter : avant, pendant et après le passage au sauna

  1. Prendre une douche chaude en veillant à ce que les extrémités des pieds et des mains soient réchauffer puis bien se sécher.
     
  2. Entrer dans la sauna le corps chaud et sec, avec un peignoir sec ou une serviette sèche.
    Asseyez-vous sur la banquette et positionnez vos pieds au même niveau que le corps, genoux repliés sur l’assise. Cela facilite la circulation du retour veineux. Évitez de vous allonger, restez au calme.
    Pas de lecture, pas de musique ni de discussion pour laisser toute l’énergie disponible à votre peau. Profitez de ce moment pour vider votre esprit. Dès que vous perlez ou transpirez sur tout le corps, jambes y compris, sortez. N’allez jamais au-delà de 15 min par passage.
    Si la chaleur n’est plus supportable, il est nécessaire de sortir.
    Si vous devenez rouge, il est nécessaire de sortir.
    Si vous vous sentez mal, il est nécessaire de sortir.
    Si vous suez de partout, au niveau du tibial/mollet compris, vous pouvez sortir.
    Pas besoin de rester plus que nécessaire.
    Rappelez-vous, l’objectif est de faire bouger les liquides de votre corps, ce n’est pas un concours de sueur.
    Veillez à ne pas dépasser 15 min même si vous ne transpirez pas beaucoup. Au fur et à mesure des séances, vous transpirerez de plus en plus. Faites confiance à votre organisme et surtout ne le brusquez pas !
     
  3. Prendre une douche froide et bien se sécher. La température de l’eau de la douche doit être adaptée à votre vitalité, vous pouvez commencer par les pieds, les jambes, les bras puis le corps. Ce doit être un stress positif (réaction des glandes surrénales, production d’adrénaline, vasoconstriction des vaisseaux, le sang va vers des organes internes, accélération du cœur et accroissement de l’activité métabolique). Votre corps réagit, il produit de l’énergie pour se réchauffer et par conséquence va brûler les déchets qui ont été mis en circulation par la chaleur du sauna.  Cette alternance chaud/froid est revitalisante pour une personne ayant assez de vitalité.
     
  4. Se mettre au repos allongé, les yeux fermés, couvert pour ne pas se refroidir, pour une durée au moins de 15 min, voire plus si possible. Le temps de repos est indispensable. Attendre la normalisation des fonctions organiques (le cœur doit retrouver son rythme normal). Il est fréquent de transpirer pendant le repos mais pas systématique.

 

Répéter le protocole 3 fois. Si les extrémités (mains et pieds) se sont refroidies, prenez à nouveau une douche chaude et séchez-vous avant d’entrer dans le sauna.

« Faire un sauna nécessite de prendre du temps, son temps, 1h30 à 2h pour vous et votre santé. »

L’idéal est de pratiquer le sauna naturopathique avec le ventre vide. L’énergie nécessaire à la digestion est détournée pour amener le sang à la périphérie et suer.

Attention aux réactions cutanées ou douleurs après le sauna. Elles peuvent être le témoignage de la mise en circulation des déchets. Parlez- en avec votre Naturopathe. Le sauna est une technique vitaliste, qui se pratique dans le cadre progressif et régulier d’une hygiène de vie ou plus spécifiquement dans le cadre d’une cure de détox et/ou de revitalisation.

Faut-il boire ?

Boire, ne pas boire de l’eau avant, pendant et après les passages au sauna. Il faut choisir selon l’objectif visé avec votre Naturopathe.

Lorsque l’on boit pendant la séance de sauna, préférer une eau peu minéralisée. Elle s’intègre au sang et sera éliminée par la sueur avec les déchets du sang.

Boire de d’eau permet de mieux nettoyer le sang mais boire n’augmente pas la sudation.
Dans le cas où le sang est très chargé, il est important de boire avant et entre les passages.
Boire entre les passages et après la sauna est indispensable pour les personnes dont la filtration rénale est limitée ou chez les personnes sujettes aux calculs rénaux.

Si on ne boit pas, le sang puise dans la lymphe et le sérum extra-cellulaire, éliminant les déchets. Ne pas boire permet de nettoyer l’organisme en profondeur mais ce travail est aussi plus fatigant pour votre organisme. Il est indispensable d’être déjà dans une bonne hygiène vitale, et de s’assurer que votre corps peut gérer les métabolites remis en circulation par le sauna.

« Les pertes d’eau doivent toujours être compensées par des apports de sorte à maintenir une homéostasie. Outre boire de l’eau, je vous conseille de manger des légumes et fruits bio, crus et de saison lors du repas suivant le sauna de façon à assurer aussi l’équilibre minéral. L’idéal restant les jus de légumes. »

A qui s'adresse le sauna ?

  • Les personnes qui transpirent sur tout le corps trouveront des bienfaits au sauna
  • Les personnes au tempérament dit « rétractés » ou « neuro-arthritiques », qui aime le chaud, apprécieront la chaleur du sauna qui favorisent l’élimination par la peau des sels et acides qui se déposent dans les articulations, ligaments, muscles provoquant douleurs ou craquements. Les reins sont ainsi soulagés de l’élimination de ses déchets
  • Les « dilatés » ou sanguins apprécieront l’utilisation de la douche froide (tonique) qui va les revitaliser en faisant réagir leurs glandes endocrines
  • Les « stressés », trouveront par la chaleur, une détente nerveuse par dérivation d’une partie de la masse sanguine du cerveau ainsi qu'une détente des tensions musculaires
  • Les sportifs pour élimination des toxines et courbatures entre autres 
  • Les femmes ayant des lunes douloureuses ou des bouffées de chaleur, qui sont l’expression de surcharges de déchets, trouveront grand bénéfice au sauna

« Soyez toujours à l’écoute de votre corps »

Y a-t-il des contre-indications ?

Demander conseil auprès de votre Naturopathe si vous souffrez d’une pathologie ou d’une fatigue chronique.
Cette pratique n’est pas recommandée aux femmes enceintes.

Une adresse pour pratiquer le sauna naturo ?  

Le Centre Tout Naturellement tenu par Dominique & Isabelle Rue la Fayette Paris 9 
L'espace naturel de santé Naturôme sur Bordeaux
Le cente Oxyzen au Luxembourg tenu par Cédric & Philippe. Ils ont un autre centre sur Metz sans sauna Le centre oxyzen-metz

Si vous connaissez d'autres adresses, n'hésitez pas à me le faire savoir. 

 

proposent du sauna naturopathique, des enveloppements aux huiles essentielles pour ré-éduquer votre capacité à transpirer si besoin ainsi que des massages drainants, massages relaxants, massages aux pierres chaudes, gommages etc..

En savoir plus ?


Voici les référence d'un ouvrage si vous souhaitez allez plus loin :
Retrouver et conserver sa santé par le sauna par Alain Rousseaux

>> Je vous souhaite un très bon sauna


Articles similaires

Mes lectures actuelles

Mes coup' de ♡

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.