Quels sont les aliments à ne pas associer ?

Les incontournables

La santé commence dans l'assiette et mettre de bons produits bio dans votre assiette, c'est déjà très bien mais ce n'est pas suffisant !

En effet, certains aliments s'associent alors que d'autres sont incompatibles et leur association entraine des fatigues après le repas, peut provoquer des troubles digestifs comme par exemple des fermentations, des remontées acides, des brûlures d'estomac, des gaz intestinaux, une modification de l'équilibre de votre flore intestinale, de la porosité intestinale jusqu'à engendrer des intolérances alimentaires et des toxines pour votre corps ..

« Pas de santé sans bonne digestion. Nous ne sommes pas ce que nous mangeons, nous sommes ce que nous digérons ou plutôt assimilons »

Pour bien digérer, notre système digestif prend en compte trois facteurs :

  • Le temps de digestion
  • La mobilisation d’énergie nécessaire pour digérer certains aliments
  • Le milieu acido-basique digestif

Quelques propositions pour commencer sur le chemin de votre santé

Il est important de toujours suivre votre ressenti et aller à votre rythme. Surtout pas de stress, il empêche de digérer correctement

  • M​​angez seulement si la faim est là, dans le calme et en conscience. Prenez le temps de très bien mastiquer
  • Choisir vos légumes dits "verts" (épinard, tous les choux, poireau, fenouil, radis, potiron .. ), ce sont les rois de l'alimentation, indispensable. Ils sont tous compatibles entre eux et ensuite posez-vous la question de comment vous allez les accompagner ? Leur point fort est d'être compatible avec toutes les autres familles d'aliments : protéine, féculents/céréales, lipides. Ce sont les seuls aliments dont le bilan final est basique pour l'organisme, contrairement à tous les autres aliments qui sont acidifiants. Vous devez consommer des légumes à chaque repas !!!
  • Mangez une seule protéine à la fois (viande, poisson, oeuf, légumineuse ..)
  • Manger une seule céréale à la fois (riz, blé, quinoa, sarrasin ..)
  • Mangez du cru à chaque repas (si votre estomac le permet). Le cru est la seule source naturelle de vitamines, d’enzymes et de minéraux. Une autre bonne manière de faire le plein de nutriments est de boire des jus de légumes frais.
  • Mangez les fruits crus à distance des repas. Un fruit est digéré très rapidement. Ils sont quasiment incompatibles avec toutes les autres familles d'aliments sauf avec les fruits secs sucrés : les raisins secs, dattes, figues, abricots secs, pruneaux, et les protéines maigres acides : yaourt, petit suisse, lait caillé.
    S’il est consommé en dessert après votre repas (protéine, céréales, légumes ..), celui-ci reste bloqué plusieurs heures dans l’estomac en attendant que le reste du bol alimentaire continue sa digestion. Il n’est pas censé rester aussi longtemps dans l’estomac. Lorsqu’il arrivera dans votre intestin, il sera déjà fermenté (et va se transformer en alcool), ainsi vous perdrez les bénéfices du fruit, c’est dommage, non ?! Le meilleur moment pour le consommer est 30 min avant le repas ou en dehors des digestions. Le matin par exemple ou idéalement au goûter. Cela vous assure une digestion facile et votre corps va bénéficier de tous les bons nutriments de votre fruit. Suivant les tolérances digestives, votre organisme pourra évidement tolérer quelques écarts, mais le mieux est de s’abstenir au quotidien en s’accordant des jokers lors de sorties ou week-ends.
    S’ils sont cuits sans sucre ajouté (compotes, clafoutis, crumbles, tartes aux fruits cuits), vous pouvez les consommer en fin de repas mais cela doit rester exceptionnel.
  • Privilégier les protéines légères (œufs avec jaune liquide, amandes, champignons, algues...) qui auront un temps de digestion de 1h30. Alors que les protéines fortes (viandes très cuites, conservent...) peuvent aller jusqu’à 10h
  • Coté laitage, on peut tolérer un peu de vrai bon beurre bio le matin pour l’apport en cholestérol et acide butyrique, un peu de fromage AOC pour le plaisir, et un yaourt de brebis ou chèvre bio de temps en temps
  • Les légumineuses (lentilles, pois, haricots ..) doivent toujours être trempées (12h minimum), rincées ET cuisinées avec des aromates digestifs
  • Privilégier les légumes amidonnés non transformés (patate douce, châtaigne, potimarron, pomme de terre ..) aux céréales. Les amidons forts, glucides complexes ou sucres lents (céréales, pain, viennoiserie ..) se digèrent en approximativement 6 heures. Les amidons légers comme les cracottes type pain des fleurs se digèrent en 3 heures
  • Évitez le gluten qui est neurotoxique (blé, orge, épeautre, seigle ainsi que tous les produits qui en sont dérivés (pâtes, farine, semoule, etc..)

    Favorisez le sans gluten (riz, sarrasin, quinoa, millet, amarante, tiff, fonio, sorgho etc..)

  • Les lipides se digèrent en 1h30 environ (en fonction de votre foie et vésicule biliaire). Ils sont rarement consommés seuls. Privilégier la graisse de coco (sans cout digestif pour le foie), l’avocat, les huiles pressées à froids, les fruits à coques trempés une nuit puis rincés (noix, amandes, tournesol...) et évitez tous les acides gras trans (cuits et transformés) comme les margarines par exemple
  • Pensez à Mastiquer ! La digestion commence dans votre bouche et comme vos intestins n’ont pas de dents, mâcher consciencieusement ses aliments est déjà un très bon début.
  • Installer des temps de repos digestifs (pas de grignotage) pour que la muqueuse digestive se reconstruise

Les associations d'aliments à éviter

Pour assurer une bonne digestion, on évitera d’associer au cours du même repas, notamment en l’absence de légumes verts :

  • Évitez d’associer les protéines fortes (protéines animales cuites) avec un farineux fort (céréales, légumineuses et féculents) car la digestion en milieu acide de la protéine bloque celle de l’amidon. L’idée est donc de manger soit des féculents accompagnés de légumes, soit une protéine accompagnée de légumes
     
  • Évitez d’associer un aliment acide (sauce tomate, vinaigre ..) et/ou des sucres rapides (confiture ..) avec un farineux (pâtes ou riz par exemple), car l’acidité inhibe l’enzyme salivaire qui permet la digestion des amidons et farineux. Cela produit des fermentations acidifiantes, gaz, ballonnements …

Les associations d'aliments tolérées

Certaines associations d’aliments sont acceptables, même s’il reste toujours préférable d’y associer plutôt des légumes :

  • Protéine forte et amidon faible
  • Protéine faible et farineux forts

Pour vous aider, voici un tableau non exhaustif de classification des aliments :

 

Protéines fortes

Viandes, volailles, poissons, œufs, fromages cuits (type comté), coquillages, crustacés etc..

Protéines faibles

Légumineuses (pois chiches, lentilles, soja, haricots rouges, blancs etc..), soja , tempeh, champignons, algues, amandes, noisettes, sésame, avocat (également fruit gras) etc.. yaourts, fromages blancs, caillés, chèvres ou brebis frais, petits suisses, ricotta,etc ..

Protéines de fromage frais

Yaourts, fromages de chèvre frais, de brebis frais, fromages blancs, etc..

Farineux forts

Pâtes, pain, riz complet, avoine, orge, blé, semoule, épeautre, seigle, sarrazin, millet, amarante, maïs, etc..

Farineux/Amidons faibles

Biscottes, flocons de céréales, pommes de terre, patates douces, potirons, pilpil, boulgour, potimarron, châtaigne, quinoa etc ..

Fruits

Acides : kiwi, orange, citron, abricots etc..

Mi-acides : pommes, poires, mangues, pêches

Doux : bananes, figues, raisin ect..

Légumes

Tous les légumes verts (brocoli, laitue, chou etc..) ou colorés (poivrons, poireaux, aubergines ect..)

Aliments particuliers à manger seul

Melon, pastèque, miel

 

Pour votre santé, la modération est définitivement la mère de toutes les vertus : ne pas manger en excès et donner le temps à notre corps de ressentir la satiété est aussi crucial que ce qui compose votre assiette. Prendre le temps de mâcher, n’est pas une option, mais une nécessité si l’on veut garder un corps en santé !

 

Bon appétit ! 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Mes lectures ...

Mes coup' de ♡

Développement personnel

Intelligence émotionnelle

Le changement

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.