Le jeûne par intermittence

Détox

Jeûner pendant quelques heures puis manger à nouveau, c'est devenu une tendance alimentaire. Mais alors qu’est-ce que le jeûne intermittent ? Quelles sont ses avantages ? Comment le pratiquer ? Découvrez toutes les réponses dans cet article.

Le jeûne intermittent, qu’est-ce que c’est ?

Le jeûne par intermittence (ou jeûne séquentiel) est l'alternance entre une phase de jeûne (dans laquelle vous ne mangez rien) et une phase de repas dans laquelle vous mangez vos repas normalement. C’est un mode de vie et non un régime alimentaire. Une nouvelle manière de s'alimenter qui a de très nombreux avantages pour votre santé.

Quels sont les bénéfices du jeûne intermittent ?

Nous vivons dans une société où les excès, la suralimentation et la malbouffe sont courants. D'ailleurs, qui ne fait jamais d'excès ou d'écart ? 

Dans ce contexte, le jeûne par intermittence est facile à mettre en place et présente de nombreux avantages pour votre organisme :

  • Meilleur contrôle de vos sensations alimentaires
  • Meilleure digestion
  • Meilleur système immunitaire
  • Meilleure protection de vos fonctions cognitives et meilleure concentration
  • Meilleure qualité de sommeil
  • Amélioration du fonctionnement des processus métaboliques (comme par exemple la diminution de la production d'insuline, un meilleur stockage des graisses et de sucre dans l'organisme, la stimulation de la sécrétion de l'hormone de croissance, une meilleure régénération cellulaire, réduction du stress oxydatif et augmentation de la croissance de nouvelles cellules nerveuses ..) 
  • Amélioration de vos performances physiques et intellectuelle ainsi que la diminution du temps de récupération
  • Réduction de l'inflammation
  • Protection cardiovasculaires (favorise la présence du bon cholestérol HDL et baisse la concentration de triglycérides)
  • Allongement la durée de votre vie
  • Nettoyage de votre organisme avec la stimulation de l'autophagie (ou fonction d'auto-nettoyage)
  • Etc...

Que se passe-t-il dans votre corps pendant la phase de jeûne ?

Comment trouve-t-il son énergie ? 

Une partie du glucose que nous consommons est stockée dans le foie et les muscles, sous forme de glycogène. Votre organisme va en faire usage lorsque votre dernier repas aura été digéré et que votre taux de glucose circulant dans votre sang baissera. 

Que fait votre corps pendant cette phase  ? 

Pendant la phase de jeûne, votre corps a pleinement le temps de s'occuper de la désintoxication et du renouvellement cellulaire. La digestion est en mode pause, toute son attention se porte sur votre métabolisme. L’estomac profite de cette phase de jeûne pour se purifier et éliminer les bactéries indésirables, le foie et les parois des intestins se régénèrent et ces derniers éliminent toutes matières non désirables pour une meilleure digestion. Et enfin, vos reins augmentent le processus de dialyse, ce qui détoxifie davantage le corps ! Vous êtes en mode Détox

Vous êtes moins fatigué.e et vous avez plus d'énergie pour atteindre votre potentiel maximal.

Quels sont les effets du jeûne intermittent sur vos organes et votre sang ?

Vous l'avez compris, en période de jeûne, le système digestif se met au repos, ou plus précisément il va passer en mode ménage et prend le temps de se rééquilibrer. Moins de sang coule vers le système digestif, ainsi il y a davantage de sang pour les autres tissus de votre corps. Le jeûne va ainsi permettre au corps de favoriser l’élimination des toxines en mouvement et stockés, à l’estomac de se régénérer, aux intestins de s’assainir. 

Les bénéfices du jeûne se feront ainsi ressentir sur différents organes :

  • Les poumons : Lorsque vous respirez, votre corps absorbe des milliers de toxines qui proviennent de votre environnement. Le sang étant moins chargé, il va permettre de mieux éliminer les toxines à travers vos poumons.
  • L’estomac : Votre estomac profite de votre jeûne pour se purifier et éliminer toute matière restante ou bactéries non désirables et ainsi permettre une digestion plus facile. Bien souvent, nous remangeons alors que notre estomac n’est toujours pas vide. Les inflammations de l’estomac sont également amoindries, ceci est du à une baisse d’acidité.
  • Le pancréas : Plus votre alimentation est déséquilibrée, plus ce dernier travaille.  Pendant le jeûne la production d'enzymes et d’insuline est diminuée. 
  • Le foie : Votre foie fournit votre corps en cétone, vous savez la nouvelle source d'énergie lorsque l'on jeûne. Il participe également au grand nettoyage.
  • Les intestins : Vos intestins profitent également de ce moment de jeûne pour faire le grand ménage, se purifier et éliminer toute matière pour une meilleure assimilation. Jeûner offre à votre flore intestinale, la possibilité de rééquilibrer sa composition en éliminant les mauvaises bactéries.
  • Les reins : Lorsque vous jeûnez, votre corps augmente le processus de dialyse qui élimine le sel et l’eau, diminuant ainsi la pression sanguine. 
  • Le sang : Le sang étant moins chargé en nutriment, il va permettre aux cellules de votre corps de se décharger.

Quelle méthode et comment mettre en place le jeûne intermittent dans votre quotidien ?

Au choix, deux méthodes. Il n'y en a pas une mieux que l'autre. En revanche, l'important est la régularité et la durée dans le temps, c'est comme pour l'activité physique.

1 journée par semaine

Vous allez choisir le jour qui vous convient pour jeûner et alterner une journée de jeûne total et les jours où tous les aliments sont permis même s’il faut évidemment toujours privilégier les aliments sains. Par exemple, Lundi. Alors, vous jeûnerez tous les lundis. Vous prendrez le dimanche un dernier repas léger et le prochain repas sera le petit déjeuner du mardi. C'est aussi simple que cela. 

16h/8h

Cette méthode consiste à alterner une période de prise alimentaire de 8 heures avec une période de jeûne de 16 heures. Par exemple, votre dernier repas de la journée sera avant 20h et votre premier repas de la journée sera celui du lendemain midi.

Pour mieux correspondre à vos habitudes, il est possible de reculer l'heure du dîner et par conséquent celle du déjeuner, ou de supprimer le dîner pour garder le petit déjeuner. A vous de voir, ce qui vous convient le mieux. L'important est simplement de conserver une période de jeûne de 16h en alternance avec une période de prise alimentaire de 8h.

Avec une bonne organisation, cette méthode est la simple à suivre et la facile à intégrer à votre quotidien. Les 16h de jeûne passent finalement assez vite. C'est ce que j'ai mis en place dans mon quotidien. Ce qui ne m'empêche pas de déguster des petits déjeuner pour des occasions spéciales. 

Mes conseils Naturo

Être à l'écoute de votre corps

Le jeûne intermittent demande une certaine organisation, dans le sens ou vous avez des périodes où vous mangez normalement et des périodes ou vous ne mangez pas. Il permet de (re)découvrir la sensation de faim, et il s’adapte aux moments où vous avez le plus faim. Écoutez votre corps, afin de savoir exactement quels sont vos besoins. Certaines personnes pratiqueront plus facilement le jeûne sur une journée par semaine et d’autres le 16/8.

Fixez-vous des objectifs atteignables. Jeûner peut être un exercice compliqué.  Je vous recommande d'y aller progressivement et de toujours rester à l'écoute de votre corps. Si vous entreprenez un jeûne pour la première fois, essayez de vous fixer des objectifs par palier. Commencez par avancer l'heure de votre repas le soir, reculez un peu l'horaire de votre petit déjeuner le matin, etc. De cette manière, vous pourrez augmenter doucement le temps de jeûne sans brusquer votre organisme.

Sachez qu’il existe d’autres techniques en diététique aussi intéressantes pour faire de la Détox (monodiète, jeûne buchinger, jeûne hydrique etc..), choisissez la mieux adaptée pour vous aujourd’hui. 

Pendant la période de jeûne

  • Ne mangez pas 
  • Veillez toujours à vous hydrater suffisamment avec de l'eau plate. Vous pouvez boire également des tisanes (sans sucre). Bien évidemment pas de soda, pas d’alcool et évitez le café et le thé

Les premiers temps cela peut être difficile c’est pourquoi, si vous avez peur d’avoir faim, je recommande de commencer pendant un petit temps par une phase de monodiète.

A savoir : 

Après plusieurs heures sans manger, votre ventre peut devenir douloureux et grogner. On associe cela très fréquemment et à tort, à un signe de faim. En réalité, il s’agit d’un signal naturel de votre corps qui vous indique que votre système digestif est en pleine purge. Et ça tombe bien, puisque c'est justement le but du jeûne intermittent. Si vous avez mal, je sais c’est n'est pas agréable mais pas d'inquiétude, cela veut juste dire que votre corps a du pain sur la planche. Au bout de quelques temps de pratique du jeûne intermittent les grognements et douleurs de votre ventre cesseront complètement.

Pendant la période de prise alimentaire

  • Inutile de manger deux fois plus avant et après les phases de jeûne. Mangez normalement. Votre corps gère mieux le manque que l’excès. Faites-lui confiance
  • Ne vous jetez pas sur les aliments plaisirs
  • Favoriser des repas riches en fruits et légumes, en céréales semis-complètes ou complètes, en protéines maigres et en acides gras essentiels. Profitez-en pour faire le plein de vitamines et minéraux. Choisissez des nutriments faciles à digérer. 

Soyez cool

Plus votre niveau de stress augmente, plus votre corps produit du cortisol. Cette hormone conduit à des symptômes physiques et psychologiques, comme des troubles de digestion, de sommeil… C’est pour cela qu’il est important de ne pas te stresser durant votre jeûne intermittent. Soyez cool. Certes, celui-ci peut vous aider à vous détoxifier, mais il doit être fait avec plaisir, sans pression inutile.

En conclusion

Pas de stress, écoutez vos besoins, écoutez votre corps. Le jeûne intermittent est relativement simple à intégrer à votre quotidien et il est bon pour la santé. Pour de bons résultats au long terme, je vous recommande de veiller à avoir une alimentation saine, équilibrée et une bonne hygiène de vie.

ah oui, la finalité du jeûne intermittent n'est pas la perte de poids même s'il peut y contribuer. 

Le jeûne intermittent n'est pas pour vous si vous êtes enceinte ou allaitez, vous avez un poids insuffisant, vous avez des antécédents d'anorexie, vous souffrez d'un diabète de type I. Demandez conseil à un professionnel si vous prenez des médicaments, suivez un traitement ou si vous avez un doute. 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Mots clés

Mes lectures ...

Mes coup' de ♡

Développement personnel

Intelligence émotionnelle

Le changement

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.